LUNDI 16/03/20

Aujourd’hui, le champ de bataille était le Hollands Diep. Au cours des dernières semaines, nous n’avons pas été en mesure de pêcher beaucoup parce que nous avons eu quelques tempêtes au cours du week-end derniers, où le vent était trop fort pour aller sur l’eau en bateau.

Cependant, dès qu’il y a eu un moment où j’ai pu, je n’ai pas hésité. Je savais par les temps précédents que ça allait être difficile parce qu’il y avait aussi beaucoup de pluie, ce qui a entraîné de l’eau brune et (trop) beaucoup de courants. Cela s’est avéré être le cas à nouveau, et le plan de bataille était de chercher des lieux de pêche où le courant était légèrement moins. Dans la matinée, j’avais déjà appliqué de nombreuses techniques, mais qui ne donnait que 4 petits poissons, mais autour de 1400h ca a commencé à changer.

J’ai eu un poisson-appât mort sur le dropshot sur la tige latérale et avec la tige de main j’ai essayé avec une alose. Les deux premières morsures sont venues sur la tige latérale, alors j’ai rapidement changé avec un fireball sur la tige de main. Sur cette fireball, je n’ai pas eu de morsure, alors retournez à une alose, mais maintenant une queue V de 16 cm. 

Sur les deux tiges, j’ai eu des morsures, et plus de petits poissons. Les sandres de 79, 78 et 72 cm étaient les plus grands, ainsi que quelques sixties de plus. Et toutes les dames presque enceintes.

Après un certain temps, il se tut et il y avait un autre changement de lieu. Et aussi ici les morsures nécessaires. Il n’était pas surprenant que le sandre était tout en eau peu profonde, environ 4 mètres de profondeur.

Il était remarquable, cependant, que je n’ai pas eu de morsure en lançant. Vers 1800 h, j’ai décidé de revenir sur la pente « la banane », et ainsi terminer une journée fantastique. Compte tenu de la situation autour de Corona et de la fermeture annuelle imminente, cela aurait pu être le dernier jour de la saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *